La République dominicaine authentique,  Viens, je t'emmène en voyage

Escapade de Baní à Pedernales, en République dominicaine

Le Sud-Ouest de la République dominicaine reste une région préservée et c’est tant mieux ! Une destination aux paysages enchanteurs et contrastés, idéale pour un séjour écotouristique. Visiter les endroits peu fréquentés et authentiques…j’aime ça ! Même si mon séjour était court, j’ai vraiment adoré la région. J’y retournerai, c’est certain!

Partie de Santo Domingo, j’ai choisi de me rendre directement à Pedernales ( frontière haïtienne), point de départ de mon voyage que je réaliserai en repartant vers la capitale. En bus + guagua , le trajet dure un peu moins de 6h. En République dominicaine, on attend pas ou très peu les correspondances de guagua … c’est super ! Le temps ne semble pas long tant le paysage de la route côtière est beau. De plus, lors des traversées des villages, la vie locale et des moments de vie s’offrent à vous. Ajoutez à cela, l’ambiance de la guagua ! La République dominicaine est vraiment un pays unique.

Découverte du Sud-Ouest de la République dominicaine

Région de Pedernales

Pedernales, petite ville dominicaine très paisible et frontalière avec Haïti.

Pour être tranquille c’est tranquille ! Pedernales, située à un peu plus de 300 km à l’Ouest de la capitale, serait la localité la plus sûre du pays selon le patron de l’hôtel où j’ai logé. Je dirais que c’est bien d’y faire étape pour se reposer et repartir en pleine forme le lendemain.

Pedernales République dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Pedernales © Catherine Pizzol
En route pour Le Cabo Rojo. Cette longue plage de sable blanc et son eau turquoise qui cache les récifs coraliens les mieux conservés des Caraïbes.

On m’y a accompagnée en 4X4, un trajet qui offre des vues à couper le souffle ! Ici on se croit en Afrique : savane et terre rouge… plus de bananier ni de palmier, mais des cactus géants ! Petite halte pour découvrir des «Ojos de agua», gouffres naturels bien cachés, dans lesquels certains locaux vont se baigner. Dommage d’y voir trop de sacs et bouteilles en plastique abandonnés aux alentours. La sensibilisation environnementale commence seulement en République dominicaine… je suis optimiste ! Après quelques kilomètres, nous quittons la route asphaltée pour emprunter une piste de terre, caillouteuse et poussiéreuse qui traverse la savane aride et rejoint le paradis (selon moi) et l’entrée du Parc National Jaragua ( qui occupe toute la partie sud de la Péninsule de Barahona).

Pedernales République dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Pedernales road © Catherine Pizzol

Bienvenu au Rancho Tipico, un glamping ( tentes avec de vrais lits) situé sur la plage de sable blanc, face à la mer des Caraïbes dans un environnement naturel de rêve. On y mange très bien. Je songe encore au Bahía Fongo, la spécialité de la maison, à base de platanos ( bananes plantain vertes ou jaunes) et fourré, au choix, de poisson, calamar, poulpe, lambi…mon choix s’est porté pour celui aux poulpes et platanos maduros…je m’en souviendrai toute ma vie tellement c’est bon ! Il ne faut surtout pas hésiter à mettre son réveil pour assister au lever de soleil et s’imprégner des magnifiques couleurs que dame Nature nous offre.

Bahía Fongo Cuevas de Las Aguilas  République Dominicaine  Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Bahía fongo Cuevas de Las aguilas © Catherine Pizzol
Cabo Rojo lever de soleil Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Lever de soleil Cabo Rojo © Catherine Pizzol
Bahía de Las Aguilas…reconnue comme la plus belle plage de République dominicaine

On y accède en 4X4 ou en bateau depuis la plage de Cabo Rojo…par la mer, c’est CADEAU ! Après avoir surfé sur une eau translucide et longé des falaises couleur ocre, bordées de cactus géants, me voici à Bahía de Las Aguilas ! Zone protégée où viennent pondre les tortues sur cette longue plage de 7 km de long, sans hôtel ni restaurant. Ici, on est seul au monde ou presque, juste du sable blanc éblouissant jonché de coquillages vides de Lambi et une eau turquoise transparente. Tu ne peux que remercier la vie de pouvoir te retrouver dans un si bel endroit et prier pour que ce genre de coin préservé le reste !

Bahía de Las Aguilas République dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Bahía de Las Aguilas © Catherine Pizzol

En route vers Los Patos en Province de Barahona

« L’arrêt » de la guagua se trouve au milieu de nulle part sur la route déserte, face au poste militaire ( ben oui, nous sommes quand même près de la frontière haïtienne). On pourrait oublier, l’espace d’un moment, qu’on est en République dominicaine vu cet environnement qui ressemble plus à celui de certaines régions d’Afrique et même d’Australie. Le temps d’échanger quelques mots et de faire une photo avec un militaire, je monte dans la guagua et c’est parti pour presque 2 heures de route à travers cette magnifique région appelée aussi, la Perle du Sud.

Los Patos

La beauté de Los Patos, c’est sa plage avec cette vue sur la mer des Caraïbes aux dégradés de turquoise. Les enfants jouant près des barques de pêcheurs…une vraie carte postale. Par contre, attention, pour la baignade vu les courants et grandes vagues…j’ai préféré ne pas m’y risquer. On ne se baigne pas alors ? Mais oui, au balneario, grand bassin naturel créé par la rivière Río Los Patos, la plus courte des Caraïbes, qui rejoint la mer, une centaine de mètres plus loin. C’est dans ces eaux transparentes, que les habitants viennent se baigner et se retrouver. Quelques patos (canards) se reposent le long de la berge du Río regardant les animations. Car oui, c’est animé, entre les sons de la bachata, quelques pas de danse et la bonne humeur des dominicains. On peut y manger sur le pouce ou à table et déguster, par ex, un bon plat de poisson fraîchement pêché ou simplement se désaltérer avec une bonne cerveza ! Très bel endroit où on est en relation directe avec les habitants. A découvrir aussi, les casitas dominicanas colorées qui embellissent la route principale et les quelques rues voisines…

Río Los Patos République dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Río Los Patos © Catherine Pizzol
Paraíso et sa Playa Paraíso qui porte bien son nom !

Très belle plage de galets avec toujours cette mer magnifique qui vous hypnotise. On peut  également manger ou juste boire un verre et prendre le temps de discuter avec les locaux.

Si vous souhaitez partir en exploration sur les hauteurs de Paraíso, pourquoi ne pas visiter la plantation de café La Mami perchée à 800 m. Il faut opter pour la 4×4 afin de pouvoir emprunter la piste et traverser la rivière. De superbes paysages et à l’arrivée, vue sur la mer !

San Rafael et ses piscines naturelles

La beauté des voyages c’est également les découvertes…et à San Rafael, il faut absolument partir à la recherche des cascades en escalier et piscines naturelles couleur émeraude. Une merveille de la nature et très peu connue des touristes! Où sont-elles ? A vous de trouver 😉

Pour loger, on trouve quelques petits hôtels dans les différentes localités

San Raphael République dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
San Rafael Barahona © Catherine Pizzol
Le larimar, une pierre semi-précieuse de couleur turquoise, qui se rencontre uniquement en République dominicaine.

La seule mine au monde de Larimar (variété de pectolite bleue) se trouve, à quelques kilomètres plus au nord, au cœur des montagnes de Bahoruco. C’est dans la région de Barahona que vous aurez le meilleur prix et le plus grand choix, pour cette pierre magnifique. Il est possible de l’acheter directement à un tailleur de pierre près de Los Patos. https://www.facebook.com/Larimargifshop/

Pierre Larimar République dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Larimar © Catherine Pizzol

Il est temps de reprendre la guagua, direction Baní !

Les dunes de Baní

Plus précisément, il faudra embarquer dans trois guaguas différentes pour rejoindre la petite péninsule de Las Calderas qui abrite Las Dunas de Baní , dont la plus haute mesure 35 m.

« Oh bof, des dunes, on connait »…Et bien non, l’environnement ( désertique) est vraiment unique et vaut la peine de s’y balader. Un petit effort est demandé pour monter en haut de la haute dune mais qui est vite oublié lorsqu’on découvre le panorama 360 °. Face à nous, la mer et sa plage de sable noir garnie de pierres multicolores…incroyable comme c’est beau ! Attention de prévoir eau et crème solaire car le soleil tape bien et pas d’endroit ombragé. Un petit droit d’entrée est demandé pour accéder à cette zone protégée.

Dunas de Baní République Dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Dunas de Baní © Catherine Pizzol
Visite de Las Minas de sal de Las Salinas

Le salin est toujours en exploitation et mérite vraiment de prendre son temps pour le parcourir et y réaliser de très beaux clichés !

Las Salinas Baní  République dominicaine Blog Je Suis ce que Je Suis-libre  © Catherine Pizzol
Las Salinas © Catherine Pizzol

J’ai réalisé ce trip en cinq jours, mais un séjour de 10 jours aurait été plus confortable afin de pouvoir me poser plus de temps dans certains lieux et de faire plus de connaissances.

A explorer également dans cette région, c’est le Lac Enriquillo et ses alentours :

Les villages de Cabral et sa lagune et de Neiba, le Lac Enriquillo ( plus grand lac salé des Caraïbes) et le Parc National Isla Cabritos.

N’hésitez surtout pas à découvrir ce pays magnifique, hors sentiers battus, et d’aller à la rencontre de ses habitants !

A lire, article sur la République dominicaine

DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish