La République dominicaine Blog Jesuiscequejesuis-libre ©Catherine Pizzol
La République dominicaine authentique,  Viens, je t'emmène en voyage

Mon coup de cœur pour la République dominicaine

Il aurait été plus simple que mon coin de paradis se situe en Europe, mais ça ne s’explique pas…Mon cœur a élu la République dominicaine !

Comment ai-je découvert la République dominicaine ?

Comme pour beaucoup d’entre nous, pour moi, ce pays rimait, avec plages paradisiaques et grands complexes hôteliers all inclusive.

Mon frère, par contre, a sillonné, il y a quelques années et en mode bourlingueur, le pays à quelques reprises et a craqué pour la beauté des paysages, la population et l’ambiance qui y règne. Connaissant mon amour pour la nature, il m’a dit « Si un jour tu y vas, je te conseille de séjourner dans la Péninsule de Samaná, tu aimeras ». Et bien, s’il avait su qu’une dizaine d’années plus tard, Samaná ferait partie de ma vie…

Campagne Las Galeras Samaná République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
La Loma © Catherine Pizzol

Mon coup de coeur pour la République dominicaine

En 2015, l’envie m’est venue de partager une semaine de vacances, sur une île de la méditerranée, avec ma maman. Après comparaison des prix, j’ai trouvé que ça revenait relativement cher. Je ne sais pas pourquoi, le nom de la République dominicaine a traversé mon esprit et me suis faite la réflexion  qu’il n’y aurait  peut-être pas beaucoup de différence de budget. Mes recherches se sont directement focalisées vers la région de Samaná et, en effet, y partir 10 jours, était plus économique que mes autres choix en Europe. J’avoue avoir opté pour un Resort pour cette première expérience dominicaine, mais il situé dans le village de Las Galeras à l’extrémité de la Péninsule. Un hôtel à échelle humaine, lové dans une cocoteraie, qui n’emploie que du personnel dominicain. Un sentier, bordant la paradisiaque Playa Grande, te mène au village en moins de 10 minutes à pied, où tu te retrouves avec la population locale.

Depuis, lors de mes différents séjours en République dominicaine, j’ai opté pour la location ou le logement dans de petits hôtels afin de vivre avec les locaux.

Article sur Las Galeras
Article sur Samaná
Ce que j’ai ressenti à mon arrivée, est indescriptible. Pourtant,  il ne s’agit pas de mon premier voyage dans les Caraïbes. 
Los Patos République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
Los Patos © Catherine Pizzol

La République dominicaine, un pays enivrant

Petit rappel géographique, la République dominicaine occupe les 2/3 du territoire de l’île d’Hispaniola dans les Grandes Antilles des Caraïbes. Le tiers Ouest de l’île, lui, appartient à Haïti.

Lorsque l’on pose le pied en République dominicaine, l’odeur de l’air, le sourire des habitants, le soleil, le rythme de la bachata et l’ambiance générale, t’envahissent instantanément…Du moins, c’est mon cas, mais je sais que je ne suis pas la seule! Avec du sang latin circulant dans les veines, je m’y suis directement sentie « à la maison ». Moi qui adore les contacts humains, je suis au paradis car la population, née avec le sourire, est si chaleureuse et accueillante ! Ce qui me convient également, c’est cette sorte d’insouciance, l’art de ne pas trop se tracasser du lendemain et leur zen attitude « tranquilo». Pour nous Européens, stressés et à courir après le temps, cela nous fait un bien fou. Un pourcentage de la population n’a pas de travail fixe ou est dépendant du tourisme et par conséquent, vit un peu au jour le jour.

Sourire République dominicaine
Je Suis ce que Je Suis-libre blog
© Catherine Pizzol
Sonrisa RD © Catherine Pizzol

La musique et la danse, indissociables de la République dominicaine!

Rares sont les endroits où vous n’entendez pas de musique. En rue, dans les magasins, sur la plage, dans les transports en commun, les taxis et dans les maisons…hay musica ! Et les dominicains sont des pros pour retenir les paroles surtout des chansons de bachata…surprenant, ils vous chantent tout par coeur!

Quelle musique écoute-t-on en République dominicaine?

Bien entendu, la musique populaire et sociale : la bachata et le merengue  mais également le son. Depuis quelques années, les adolescents et jeunes adultes écoutent beaucoup de reggaetón et dembow ( rythme de base du reggaetón). Sans oublier le rock , le jazz dominicain et des chansons internationales, appréciées également.

Bailamos ? Claro que si ! On ne fait pas qu’entendre et écouter de la musique…on danse beaucoup aussi en République dominicaine!

Les dominicains dansent depuis tout petits et sont donc, en général, de bons danseurs et ils aiment ça ! Je craque pour le  merengue qui est festif et très rythmé. Mais si j’entends de la Bachata…alors là, c’est plus fort que moi, il faut que je danse. Je vous parle de la bachata dominicana por favor, pas la sensual, une variante et qui n’a rien à voir. Cette musique, puisant ses origines dans le bolero et musiques africaines, me remplit d’une émotion très forte et le besoin de danser est instantané. Ça me donne directement le sourire et un sentiment de bien-être. J’ajouterai qu’il s’agit d’un moment de partage et de bonne humeur .

Le merengue et la bachata (musique et danse) sont inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial culturel immatériel de l’humanité. En 2016 pour le Merengue et fin 2019 pour la bachata.

Où vivre/trouver l’ambiance typique dominicaine ?

Déjà simplement dans la rue ! En journée et en soirée  la musique y est omniprésente.

Dans une guagua. Il est bien plus agréable de prendre la guagua que de prendre le métro ou le bus chez nous…là, l’ambiance est assurée musicalement et typiquement ! C’est quoi la guagua ? La guagua est un bus local, un mini bus ou voiture pick-up, dont la partie arrière ouverte est aménagée de banquettes en bois. On y est parfois/souvent, un peu serré mais ça nous emmène partout et à toute heure de la journée !! Cela permet de faire très vite des connaissances et de converser avec ton/ta voisin(e)! Personnellement j’adore ce type de transport et l’utilise régulièrement. Je tenais à préciser que la République dominicaine est très bien desservie en bus interurbain et guagua, moyens de transport très économiques. A essayer aussi pour trajets courts et où la guagua ne passe pas ; le motoconcho (taxi moto) ! Sensation de liberté assurée !

Guagua République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis
© Catherine Pizzol
Guagua © Catherine Pizzol
L’ambiance dominicaine, c’est aussi …

Dans un colmado ou colmadon, épicerie locale. Selon le type de colmado, on peut également y boire un verre de rhum ou une bière Presidente et même danser !

Le Pica Pollo et comedore : petits « restaurants » qui proposent quelques plats où se retrouvent les dominicains pour manger le midi principalement. On trouvera plus de commodité et de choix de plats dans un comedore. Le long de la route, goûtez au chicharon (couenne ou poitrine de porc grillée ou frite)…pas très light mais super bon !

Le dimanche à la plage : la famille et les amis débarquent, on sort le baffle…y vamos con la bachata, ron y cerveza !

En soirée, dans les bars pour danser et boire un verre en compagnie des locaux.

Le marché local où vous pourrez faire le plein de fruits exotiques et de légumes !

Ou tout simplement dans un village et d’y découvrir les casitas dominicanas (maisons typiques colorées). Prendre le temps de se balader afin de s’imprégner de l’atmosphère.

Que mange-t-on en République dominicaine ?

En république dominicaine, on mange de très bons plats à base d’ingrédients simples et savoureux.

Sancocho Samaná République dominicaine  
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
Sancocho © Catherine Pizzol
Les spécialités culinaires en République dominicaine 

Ce que j’apprécie le plus, c’est de déguster un poisson grillé, fraîchement pêché, accompagné de riz, platanos, habichuelas ( haricots) et d’une salade, face à la mer ! En République dominicaine, on mange beaucoup de poulet, de riz, de yuca (manioc) et du mangu (purée de bananes plantain bouillies).

Le plat national est la bandera : viande/poulet, riz et haricots rouges. Le plus populaire est le Sancocho : un ragoût de plusieurs viandes différentes accompagnées de yuca, pommes de terre, igname… qui mijotent dans une délicieuse sauce. Le picca pollo : poulet frit et tostones. Simple mais bon.

Je peux également citer le mofongo, pastel en hoja ainsi que divers plats de riz cuisinés différemment ( moro, locrio) et de délicieuses soupes.

Sans oublier les produits de la mer : beaucoup de poissons, langoustes et le lambi ( coquillage à chair blanche) en saison, poulpe, calamar, scampi,…

Les délicieux fruits de République dominicaine 

A chaque séjour, je m’octroie une cure de fruits. On trouve des ananas, des fruits de la passion (chinola), noix de coco, mangues, papayes, bananes ( guineos) et bananes plantains (platanos), des melons, pastèques, sapote, guanabana, pommes, oranges, limes, avocat,….Et les légumes alors ? Oui oui, il y a des légumes 🙂

Fruits République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
Fruits République dominicaine © Catherine Pizzol
Que boit-on en République dominicaine?

Là on va faire simple…eau, rhum et bière ! Venir en République dominicaine et ne pas goûter le rhum brun extra viejo Brugal et la bière Presidente…est très rare! Il existe différents types de rhum, les 2 marques plus représentatives sont Brugal et Barcelo.

Faites-vous plaisir avec les délicieux jus de chinola, piña, limón,… Sans oublier de boire l’eau de coco très désaltérante!

La beauté de la nature en République dominicaine

La République dominicaine est un véritable trésor naturel avec des paysages variés et contrastés! Oiseaux, papillons et fleurs exotiques, cette beauté me subjugue !

Pour la carte postale, imaginez une mer aux dégradés de bleus et de verts, des forêts tropicales luxuriantes, des plantations de cacao et de café et des palmeraies. La diversité ne se limite pas à cela. Ce pays possède également des plaines verdoyantes, des collines, des montagnes, des rivières, des cascades et des fleuves qui traversent le territoire.

Plage Samaná République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
République dominicaine trésor naturel
© Catherine Pizzol

Que découvrir en République dominicaine ?

Un tour de la République dominicaine en quelques lignes

Au centre, on retrouve un massif montagneux avec le Pico Duarte ( 3175m), plus haut sommet des Caraïbes. Dans la province de La Vega, se niche la Vallée de Costanza, la Suisse des Caraïbes entourée de parcs nationaux. Jarabacoa possède le meilleur rafting de rivière des Caraïbes, on peut également y pratiquer le mountain bike et le parapente, sans oublier ses cascades.

Le Nord

Le Nord-Est, ma région de cœur…la Péninsule de Samaná …je ne peux décrire toute sa beauté et le sentiment que j’éprouve quand j’y suis. Une nature encore sauvage et relativement préservée…mais pour combien de temps encore ? Des plages parmi les plus belles du monde, des paysages à couper le souffle ! Le splendide parc national Los Haïtises, occupé autrefois par les indiens Taïnos, véritable Eldorado des oiseaux, est à découvrir avec sa forêt tropicale et humide, ses mangroves et ses cavernes.

Le Nord-Ouest, avec Montecristi, paradis de la plongée et du snorkeling et son parc national qui comprend plus de 80 % des mangroves de République dominicaine. Punta Rucia, village préservé, au cœur d’une garrigue sèche, bordé d’une plage de sable blanc où il est possible d’observer des lamentins.

La côte Nord avec des communes plus touristiques comme Sosúa et Cabarete. Mais il reste évidemment de nombreuses belles localités typiques, comme par exemple, Rió San Juan que j’aime beaucoup. Puerto Plata, ville à échelle humaine, à découvrir également.

Puerto Plata République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
Puerto Plata © Catherine Pizzol
Le Sud-Ouest

Dans le Sud-Ouest, par moment on se croit en Afrique…juste magnifique. Une mer des Caraïbes et sa couleur turquoise qui vous hypnotise littéralement. Des falaises bordées de cactus géants et de plantes désertiques du côté de Bahia de Las Aguilas, une des plus belles plages du pays ! Cette  région abrite le Lago Enriquillo, le plus grand lac de Caraïbes (dont la concentration en sel est trois fois supérieure à la mer des Caraïbes) où on peut croiser crocodiles et iguanes. Aussi, la Laguna de Oviedo et ses 24 îlots où vivent de nombreux oiseaux. C’est dans la région de Barahona, au cœur des montagnes de Bahoruco, que se situe la mine de Larimar, une pierre semi-précieuse de couleur turquoise, qu’on ne trouve que dans cette partie du monde.

Pedernales République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
Région de Pedernales République dominicaine © Catherine Pizzol
D’autre part,

Le Sud et la capitale Santo Domingo. La zone coloniale mérite vraiment de s’y poser une journée. La Péninsule de Las Calderas, abrite les Dunes de Baní (la plus haute fait 35m)…vraiment, je vous conseille cet endroit magnifique. 

l’Est de Santo Domingo et son parc national Del Este et l’Isla Saona. Ensuite, vient la côte des cocotiers (50 km de sable blanc et …de cocotiers !), bordée, principalement, de grands complexes hôteliers du pays qui accueillent le tourisme de masse.

Sans oublier tous les villages typiques et petites villes à découvrir partout dans le pays !

Las Galeras République dominicaine
Blog Je Suis ce que Je Suis-libre
© Catherine Pizzol
Las Galeras © Catherine Pizzol
Vous l’aurez compris maintenant…un seul voyage ne suffit pas pour découvrir la République dominicaine !
Article sur Las Galeras
Article sur Samaná
DutchEnglishFrenchGermanItalianPortugueseRussianSpanish